BIOGRAPHIE DE Francis COITEUX

 

            Francis COITEUX vous invite à explorer le catalogue de ses compositions musicales, reflet de sa carrière, qui commença dans différents théâtres, au poste de pianiste et chef de chant des saisons lyriques, successivement à Limoges, Rennes, Lausanne et Nancy.

            De ces années dans le monde du bel canto, Francis COITEUX a cultivé le goût de prolonger par les sons, l'émotion que suscite les mots, et a ainsi souligné de musique "Le dormeur du val" d'Arthur Rimbaud (Editions Lemoine), de même que des œuvres d'auteurs contemporains : Claude Révolte : "6 mélodies pour voix élevée et 5 instruments", Chrystel Personne : "Boite à malices", cycle de 5 mélodies pour voix d'enfants (Editions Lafitan). L'opéra "Un monde nouveau" sur un livret de Jean-Noël Genest (alias Jean Nô), œuvre au thème universel, marquée du sceau de la modernité, parle au cœur, plus qu'à l'esprit, même s'il y a une tendance philosophique.  Les récits historiques et contes musicaux "Avernicus" (Edition Besson), et "Laponils", représentent les archétypes idéaux pour projet pédagogique de grande envergure de conservatoire ou école de musique, ces œuvres incluant musique, chant, danse, comédie....

        Le théâtre lyrique est un univers artistique complet, et la danse a eu aussi son impact sur Francis Coiteux (qui épousa la ballerine Marie-Claire), et composa "Fanny", 100 pièces pour piano à l'usage des cours de danse classique, réparties en 10 volumes (Édition Notissimo), et le ballet "Gaston et les enfants" sur un argument au sujet très actuel, signé Jean-Noël Genest. Professeurs de danse, maîtres de ballet et pianistes, trouveront là, matière à renouveler leur répertoire.

        Se tournant ensuite vers l'enseignement, et nommé professeur d'écriture à l'Ecole Nationale de musique de Vichy (03), et directeur de l'Ecole de musique de Cusset (03), ces nouvelles fonctions motivèrent Francis Coiteux à composer des pièces instrumentales, toujours très prisées aux auditions ou examens, notamment de la C.M.F. ou L. Bellan. Citons entre autres : "Pastourelle" pour flûte et piano (Edition Lafitan), "Le menuet du roy" pour flûte et piano (Edition Lemoine), "Au bois d'amour" pour hautbois et piano (Edition Lafitan), "Trois miniatures" pour clarinette et piano (Edition Lemoine), "Fête à Manon" pour clarinette et piano (Edition Lafitan), "Aria" et "Delta-plane" pour saxophone et piano (Edition R. Martin), "Trompette agile" pour trompette et piano (Edition Feeling-musique), "Songe d'un soir" pour cor et piano (Edition R. Martin), "En ferry-boat" pour trombone et piano (Edition G Besson),  "Pharaon des mers" pour trombone et piano (Edition R. Martin),Sérénade Champêtre" pour tuba et piano (Edition G Besson), "Arabesque" pour violon et piano ou orchestre (Edition Combre), "En souvenir d'un croisé" pour flûte et piano (Edition Lemoine), très appréciée de Jean-Pierre Rampal à l'émission de T.V. "L'Ecole des Fans".

        Divers ensembles jalonnent aussi cette production, tels "Vacances aux îles Carolines" pour flûte et violoncelle (Edition Notissimo), "Baïo à Bahia" pour trio de flûtes (Edition Lemoine), "Touénou sans peur" pour quintette à vent (Edition Notissimo), "Op art" pour quintette de cuivres (Edition Besson) qui connut un vif succès aux concerts de l'Opéra-Comique, par les solistes de l'Orchestre de Paris, ainsi que des oeuvres pour orchestre junior, dont "En collerette" (Edition R. Martin), "Vacances au Névada" (Edition J.M. Fuzeau), "Trois frivolités" avec trompette solo (Edition R. Martin), "Le mini-concert" (Edition Besson), et la collection "Nos amis les grands musiciens" (Edition Besson), constituée d'arrangements à la portée des élèves, leur permettant d'accéder à la musique des Maîtres.

        Appelé à diriger un orchestre d'harmonie, Francis Coiteux contribua aussi à enrichir le répertoire de ces formations, encouragé par 2 prix à des concours internationaux de composition pour orchestre à vent, avec "Zoopsie" et "Fête au manoir" (Edition R. Martin). Parmi cette production, constituée également de commandes de fédérations musicales, plusieurs titres ont connu des destins étonnants, comme par exemple "Pop line" (Edition R. Martin) sur le thème de la mode vestimentaire, "Le cancan canaille" (Editon G. Besson) avec danseuses et champagne ad libitum !, "Le castel animé" en souvenir d'un manoir cher au compositeur, "Monts et merveilles" (Edition Besson) créé au congrès C.M.F. 1999 à Vichy, en hommage à l'Auvergne, "De Joinville à Nô Jean" (Edition Lafitan), irrésistible arrangement sur quelques chansons de Jean-Nô, "Soirée Louis XI" (Edition Besson) fresque historique aux accents chevaleresques et aux harmonies formant une synthèse de l'harmonie des anciens et des modernes !.

        Des solistes ont également passé commande à Francis Coiteux pour des oeuvres très originales, dont le quatuor de percussions Percuphonies, avec "Quel cirque !" pour percussions et orchestre d'harmonie, le Trio de poche, avec "Fête au bois" pour trio d'anches et orchestre d'harmonie, le sextuor Baermann, avec "Conversation" pour 6 clarinettes et orchestre d'harmonie ...... sans oublier le piano, instrument cher à Francis Coiteux, avec "Piano espiègle" (Edition R. Martin) pour piano et orchestre d'harmonie, très prisé de nombreux pianistes.

        Actuellement à Troyes (10), professeur d'Ecriture au Conservatoire National, Francis Coiteux, toujours à l'affût de nouvelles aventures, nous promet quelques prochaines remises à jour de son catalogue, et qui sait ? de nouvelles surprises ....

        Pour une exploration complète du catalogue actuel, la liste détaillée est à votre disposition en pages suivantes, chaque titre pouvant vous diriger vers davantage de renseignements et extraits de la partition.